L’université de Versailles - St Quentin diffuse le CD "bureau libre free EOS" à chacun de ses étudiants

, par  Michel Briand , popularité : 7%

C’est à partir de la demande d’Henri Pierre Charles de l’université de Versailles (10 000 exemplaires diffusé à chaque étudiant) que nous avons décidé de presser une version multi-partenaires

1.2 du CD cet été et à laquelle participent 2 autres universités (Rennes II, UBO -Brest ) et 3 régions et plusieurs associations.

Voici une interview d’Henri-Pierre Charles qui présente cette implication d’une université en France dans l’usage dénéralisé du logiciel libre.

Henri-Pierre Charles, est enseignant Chercheur en

Informatique à l’Université de Versailles Saint-Quentin. Ses travaux

de recherche l’ont conduit à utiliser très souvent des logiciels

libres entre autres gcc, le compilateur C depuis ses travaux de

thèse et dans ses enseignements. Il est devenu un utilisateur linux

quand, dans les années 90, il lui fallait (ré) installer

hebdomadairement des systèmes pour ses étudiants.

@-brest : Pourquoi cet intérêt de l’université de Versailles pour le

logiciel libre ?

Une université est chargée de former ses étudiants. La formation

universitaire permet aux étudiants de devenir indépendants,

d’approfondir leur propre liberté de penser afin de s’aventurer sur

les chemins de la connaissance.

C’est dans cet esprit que l’Université de Versailles Saint-Quentin

en Yvelines promeut l’utilisation de logiciels libres.

Les logiciels de ce CDROM ne sont pas ceux que l’on trouve

habituellement sur un ordinateur quand on l’achète. Ils permettent

justement de découvrir par soi-même d’autres façons d’utiliser des

moyens informatiques.

Par ailleurs cette opération permet d’aller à contresens du discours

dont rebattu par les entreprises : "L’informatique n’est pas simple",

il faut investir un peu de temps dans sa compréhension.

Par exemple, on peut se demander si les documents tapés par un

étudiant seront toujours lisible dans le futur. L’utilisation de

logiciels libres s’appuyant sur des formats de données ouverts

permet de le garantir.

@-brest : Comment allez-vous procéder à la diffusion des CD Bureau-libre

Free Eos ?

Notre Université comporte de multiples sites (Versailles,

Saint-Quentin, Mantes, Vélizy, Rambouillet, Garches, ...) et la

procédure d’inscription n’est pas unique.

Je vais participer à une partie des amphis de rentrée pour les 1ère

années, je compte ensuite m’appuyer sur le SVE (service de la vie

étudiante), les enseignants et les associations d’étudiants pour la

diffusion.

Un blog http://libre.uvsq.fr/ permet de fournir l’actualité de

cette opération.

@-brest : La diffusion massive des outils de bureau courants libres,

impliquent une mise en avant de ces outils sur les postes de travail à

l’université, où en êtes vous de ce côté ? (leur installation l’adhésion des

personnels de la logistique informatique)

La encore la situation dépend beaucoup des sites, notre équipe

d’ingénieurs système qui gère le parc du site scientifique à

Versailles est très au courant et gère un parc de machine utilisant

quasiment exclusivement des systèmes et logiciels libres (Serveurs

FreeBSD et des terminaux X). Les autres sites ne sont pas tous aussi

bien lotis.

@-brest : cette diffusion implique aussi un usage dans les travaux

d’étudiants quelles sont les réactions des enseignants ?

Ceux avec lesquels j’ai pu en discuter reçoivent bien l’opération,

ils sont utilisateurs de logiciels, et connaissent depuis longtemps

les problèmes liés aux logiciels propriétaires : compatibilité dans

le temps, virus, ...

A terme cette question deviendra particulièrement sensible car nous

utilisons une plateforme d’enseignement à distance

http://www.e-campus.uvsq.fr/, basée sur le logiciel libre

claroline http://www.claroline.net/. Les enseignants et les

étudiants peuvent s’échanger des documents via cette plateforme.

Pour l’instant il n’y a rien de systématique, la recherche de

solutions viables d’échanges de fichiers, devrait être favorable aux

solutions basées sur des logiciels libres.

[[@-brest : La commande a été passée par l’université, comment se sont

passés la discussion et le vote en CA ?

Différentes composantes ont participé et financé l’opération. La

cellule TICE a financé le tirage du

CDROM, la cellule communication s’est occupée

du tirage de la plaquette. La discussion du projet n’est pas remonté

jusqu’au CA de notre université.

Brèves Toutes les brèves

  • Veilles

    Les veilles publiques ouvertes à vos apports et réutilisations :
    Au fil de l’actualité compte (...)

  • Co-écritures

    Co-animation des magazines a-brest, Bretagne Créative Eco-sol-brest Brest-ouvert (...)

  • Activités

    Acteur de réseaux coopératifs Bretagne Creative, réseau de l’innovation sociale et des transitions (...)

  • à Brest

    L’action municipale ouvre un espace de possibles pour une implication progressive des personnes (...)

  • Activité passées

    Parmi les activités des dernières années Co-fondateur de Créatif, collectif des réseaux d’accès (...)