Les différentes étapes de la veille

, par  Michel Briand , popularité : 17%

Jean-Michel Cornu, Chief Visionary Officer à Imagination for People nous livre une synthèse sur les 5 étapes clés de la veille numérique, fruit des échanges nés au sein du groupe animfr qui rassemble 237 personnes autour des problématiques de la coopération.

Contribution de Jean Michel Cornu à la suite d’un échange sur animfr

Illustration d’Eric Grelet (Creative Commons)

1) Avant de commencer, organiser ses dossiers :

 de façon hiérarchisée, en conservant un nombre raisonnable à chaque niveau (par exemple 7 ou 8),

 par mots-clés (mais les dossiers peuvent être également être hiérarchisés, tout en se croisant parfois).

2) Récupérer des informations dans plusieurs flux, en sélectionnant dans un premier temps les sources via :

 le mail (y compris les listes de diffusion),

 Twitteret/ou Facebook,

 lesagrégateurs de flux RSS pour recevoir ce qui est nouveau dans les sites Web (par exemple Google Reader),

 les alertes Google.

3) Sélectionner les informations que l’on veut conserver, y ajouter des mots-clés (voire des commentaires) et les mettre dans un endroit (si possible collectif).

4) Conserver les données collectées en :

- les classant par mots-clés (Getpocketou Evernotemais on peut aussi le faire sous forme de chemises et de papiers pour certaines choses). Indiquer éventuellement celles que l’on n’a pas encore lues (en ajoutant par exemple un mot-clé "à lire").

 organisant et hiérarchisant les sites web trouvés (par exemple avec Pearltrees).

 indiquant également les éléments qui nécessiteront une action plus tard (les cases à cocher de Evernote et/ou Toodledo).

5) Rediffuser l’information pertinente dans ses réseaux :

 Utiliser Scoop-it qui est très pratique pour relayer de l’information sur un sujet précis.

 Transmettre l’information via Twitter et autres réseaux sociaux, listes de discussion...

 Envoyer des mails ciblés à des personnes que l’on sait intéressées.