« La maison n’est pas une école » guide pour les familles non connectées, interview de Monique Argoualc’h

, par  Michel Briand , popularité : 21%

A Brest un collectif de quelques personnes proches du réseau prof@brest ayant en souci la prise en comptes des familles éloignées du numérique, en période de confinement, a réalisé ce guide "la maison n’est pas l’école", guide pour les familles déconnectées avec le soutien du Développement Social Urbain et du Réseau d’éducation prioritaire pour l’impression et la diffusion.

Bonjour Monique peux tu te présenter ?

Bonjour, je suis Monique Argoualc’h, j’ai été enseignante notamment en classe relais (dispositif pour collégien.nes en voie de marginalisation scolaire) pendant une quinzaine d’années [1]. Depuis que je suis en retraite je me suis rapprochée du Mouvement ATD Quart Monde de Brest, mouvement qui m’avait bien aidée en tant qu’enseignante pour créer avec des familles issues de la grande pauvreté des liens de co-éducation. [2].

Qu’est ce que le guide pour les familles déconnectées ?

« La maison n’est pas une école » est un guide pour les familles avec des conseils pratiques d’activités déconnectées, pouvant être mises en œuvre avec ce qu’on trouve dans une maison. Ce guide est rédigé dans un langage accessible à tous, explicite. [3].

D’où est venu ce projet ?

Dès la fermeture des écoles le 16 mars des enseignant.es se sont mobilisé.es pour répondre à la demande de #continuitépédagogique du Ministère. Mais rapidement, en échangeant avec des familles du mouvement ATD Quart monde, des enseignant.es, des acteurs actrices de l’éducation populaire nous avons vu que cette continuité pédagogique non seulement mettait la pression sur des familles, mais de plus mettait à l’écart toute une population d’élèves peu ou pas connectée, peu ou pas équipée en matériel informatique ou vivant dans des conditions matérielles ne permettant pas un travail scolaire serein. Un collectif de personnes soucieuses et investies dans une école plus juste plus ouverte plus créative, se connaissant notamment par le réseau prof@brest a décidé de co-écrire ce guide.

Le collectif : Monique Argoualc’h, Sandrine Coutet, Marc Quentel, Régine Roué.

Quels sont les objectifs de ce guide ?

La maison ce n’est pas l’école … Dans cette période de confinement, "ce qui compte [...] est de proposer des activités éducatives qui contribuent à maintenir l’intelligence de l’enfant en éveil." P. Meirieu (avril 2020).

Nous souhaitons guider les parents dans l’accompagnement de leurs enfants en cette période de confinement. Il s’est agi d’écrire en langage simple, des conseils de bon sens pour les aider à passer le cap de cette période, en attendant que l’école reprenne, et non pas d’assurer une continuité pédagogique dans tous les foyers, puisque en pratique, c’est irréalisable pour beaucoup, même avec la meilleure volonté des enseignants, et des parents.

Nous constatons que souvent les familles de milieu populaire ne se pensent pas « capables » d’aider leurs enfants pour des travaux scolaires et de ce fait n’osent pas proposer à leurs enfants des activités venant d’elles et qui pourtant entretiendraient des acquis scolaires. Aussi pour chaque activité proposée dans ce guide, nous avons fait référence à des acquis scolaires.

Comment est-il distribué ?

Nous souhaitions que ce guide soit au départ distribué par le biais des écoles pour donner du crédit à ce document. On pensait s’appuyer sur la plate-forme Docaposte (partenariat entre l’Éducation nationale et La Poste), mais ce dispositif a mis du temps à être opérationnel puis la rigidité de l’organisation nous a découragés. Le service était très limité (nombre de documents limités à quelques pages A4, et d’ailleurs intitulé « Devoirs à la maison ». La mise en place étant tellement tardive que les écoles avaient créé des « drives » papier hebdomadaires qui ont été maintenus, et qui se poursuivent.

Nous étions aussi en contact avec Nadia Météry (coordinatrice du Réseau d’éducation Prioritaire de Brest) et Loïc Frenay (Responsable mission Développement social urbain). Grâce à cette collaboration de réseau une impression du document a pu être assurée par les services de la Ville. Ensuite la distribution s’est organisée à partir des écoles REP, des besoins repérés dans d’autres écoles et du Centre social de Kerourien notamment par le biais des référents d’immeuble.

De plus ce document est sous licence CC By Sa pour en faciliter une réutilisation.
- Le lien pour télécharger

Avez vous de premiers retours ?

Aucun retour à ce jour. La communication reste compliquée avec les familles, particulièrement celles éloignées de l’école, souvent concernées par ce guide. On sait juste que le lien pour le téléchargement circule.