Brest : les ondes radios consultables sur le web ! Informer les habitants sur les ondes émises par les antennes de téléphone mobile et les émissions radio-magnétiques

, par  Michel Briand , popularité : 10%

Les personnes qui habitent à proximité d’une antenne souhaitent avec raison être informées des ondes qu’elles reçoivent.

Aujourd’hui avec le système mis en place à Brest et Plouzané les différentes ondes reçues en deux points pilotes sont collectées en temps réel et publiées sur le web.

C’est à la fois pour répondre à la demande d’information des habitants et encourager le produit innovant proposé par deux entreprises, Antennessa et Cognyx du technopole que Brest Métroploe Océane a pris cette initiative.

Comme dans d’autres domaines : lignes hautes tensions, OGM .. les répercussions sur la santé des ondes radios font débat. A côté des normes officielles élevèees (41V/m pour la bande GSM) la ville de Paris a signé une charte avec les opérateurs où la valeur maximale est de 2V/m.

Lorsque le doute existe il est important

- de respecter un principe de précaution en choisissant un lieu d’implantation qui ne soit pas à proximité immédiate d’une école, d’un foyer d’habitation (une recommandation propose une distance de 100 m en vue directe)

- et de donner

accès aux informations sur les émissions radios.

La charte signée entre l’Association des Maires de France (AMF) et l’association des opérateurs (AFOP) est à ce titre un progrès puisqu’elle permet à tout habitant d’obtenir une mesure par simple demande par courrier.

Tout habitant peut demander une campagne de mesure indépendante de l’opérateur et gratuite

Extrait du "Guide des bonnes pratiques", page 9

- 4.2.1. Organisation des mesures

et des estimations

Toute personne (maire, préfet, citoyen, bailleur...)

peut faire réaliser une mesure de champs électromagnétiques.

Elle peut pour cela :

  • soit commander et payer directement la mesure

(environ 1 500 € HT la mesure),

  • soit adresser une demande écrite aux opérateurs qui prennent en charge le coût des mesures qui

leur sont demandées et qu’ils font réaliser.

Dans tous les cas, les mesures doivent être réalisées

par des bureaux de contrôle indépendants, accrédités

COFRAC, référencés auprès de l’Agence Nationale

des Fréquences (ANFR) et selon le protocole établi

par cette dernière.

Cette possiblité est malheureusement peu connue (aucune demande n’est parvenue à la Communauté Urbaine de Brest en 2005.

Cette information s’accompagne en cas de projet d’antenne d’une estimation des ondes radios qui seront perçues :

Les opérateurs s’engagent à réaliser sur demande

écrite de toute personne (maire, citoyen, bailleur...)

des estimations du niveau des champs électromagnétiques

créés par l’antenne-relais projetée. Ces

estimations sont effectuées aux frais de l’opérateur.

Des questions posées

A côté de ces mesures ponctuelles de nombreuses questions nous sont posées :

- quelle part pour chacune des différentes fréquences ?

- quelle variation dans la journée ?

- quelle varition dans le temps ?

- quelle variation d’un lieu à un autre ?

Le dispositif Brestois

Antenessa a mis au point un système électronique très simple (portatif avec presse-bouton) de mesure de champs électromagnétiques. Ce système a été développé pour répondre aux problématiques de campagnes de mesures épidémiologiques préconisées par l’OMS et déjà adoptées par la France, l’Angleterre et l’Allemagne. Ce produit s’inscrit dans une démarche scientifique générale qui vise à la conciliation entre opérateurs de téléphonie mobile et population.

Le projet expérimental consiste à développer un système d’information dédié à la mesure des champs électromagnétiques ambiants.

Ce système d’information est constitué :

- De bornes de mesures de champs électromagnétiques INSITEBOX 120 (de la société ANTENNESSA) installés en différents points du territoire de Brest Métropole Océance

- D’un système de collecte, de traitement et d’affichage d’information développé par la société COGNIX SYSTEMS en technologie web.

Qu’apporte le dispositif Brestois

C’est pour y répondre que la Communuté Urbaine de Brest (Brest Métropole Océane) a mis en place ce système de mesure publiée sur le web :

http://www.cub-brest.fr/environneme...

Les deux points choisis sont situés à Brest et Plouzané en face d’antennes (à 50 m environ) pour avoir une mesure qui soit significative.

Le système mis en place indique une valeur moyenne de 1,5V/M inférieur à la valeur maximale de la charte de Paris (2V/m) [1].

Il sera possible de déplacer ces points pour effectuer une mesure à la demande d’habitant, en complément des mesures à la charge des opérateurs.

Mais ne pas oublier

A côté de cette information, un travail d’éducation à la santé est à engager pour inciter au bon usage des portables parce que les ondes reçues les plus fortes sont celles émises par son propre portable lorqu’on n’utilise par d’oreillette ou de systèmes mains libres.

Avec la multiplication des outils de mobilité (wi-fi, umts, wimax) les questions de santé publique liées aux émissions radios ne doivent pas être escamotées.

La législation doit évoluer pour

- qu’une concertation soit mise en place avant l’installation d’antennes (aujourd’hui un opérateur peut décider seul du lieu)

- et que les normes évoluent de façon à réduire les risques (ce qui est valable à Paris doit lêtre dans n’importe quelle commune )

Et pour reprendre une préoccupation constante des acteurs d’a-brest : rendons public ce qui est public et donnons à voir à tour l’information.

Michel Briand

adjoint au maire de Brest

Pour en savoir plus :

- Le site d’affichage des mesures

- Le site de l’Agence nationale des fréquences radio ANFR

- Télécharger le guide des bonnes pratiques AMF - AFOP

- La brochure de l’ANFR, réponse aux questions courantes

- la charte de la vile de Paris

- La société Antennessa

- La société Cognyx

- la carte des antennes sur la CUB

- Le Centre de Recherche et d’Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques

- Le dossier "Antennes" de débat sur Brest-ouvert.net

L’adresse originale de cet article est https://www.a-brest.net/article2108.html

[1la nomre légale aujourd’hui en vigeur pour cette bance de fréquence est de 41V/m, valeur qui sera probabalement amenée à baisser dans les prochaînes années

Brèves Toutes les brèves

  • Veilles

    Les veilles publiques ouvertes à vos apports et réutilisations :
    Au fil de l’actualité compte (...)

  • Co-écritures

    Co-animation des magazines a-brest, Bretagne Créative Eco-sol-brest Brest-ouvert (...)

  • Activités

    Acteur de réseaux coopératifs Bretagne Creative, réseau de l’innovation sociale et des transitions (...)

  • à Brest

    L’action municipale ouvre un espace de possibles pour une implication progressive des personnes (...)

  • Activité passées

    Parmi les activités des dernières années Co-fondateur de Créatif, collectif des réseaux d’accès (...)