Les Verts se mettent au logiciel libre : un engagement voté au "parlement" des Verts

, par  Michel Briand , popularité : 3%

La motion

proposée par le groupe de travail culture numériques au sein de la commission culture a été adoptée ce dimanche 19 mars à l’unanimité par le Conseil National Interrégional des Verts.

Cet engagement global d’un parti politique est une première. Il reste à voir cmment les structures et les élu-e-s vert-e-s seront accompagnés dans cette migation qui va d’abord concerner les outils de bureau libre.

Le texte du communiqué de presse

Le « parlement » des Verts s’engage pour les standards ouverts et le logiciel libre

L’utilisation large de logiciels libres et de formats ouverts est une condition nécessaire au développement harmonieux de la société de l’information et au partage des connaissances.

C’est pour contribuer à atteindre cet objectif que le Conseil National Inter-Régional des Verts (le « parlement » des Verts) a adopté le 19 mars 2006, à l’unanimité, la motion « Développer l’utilisation des standards ouverts et des logiciels libres ».

Cette motion, proposée par le groupe de travail « Cultures numériques » au sein de la commission Culture(s), affirme la nécessité de l’utilisation des logiciels libres et des standards ouverts, notamment dans les services publics et les collectivités locales. Elle engage également les instances des Verts à favoriser l’appropriation des standards ouverts et des logiciels libres par les éluEs et militantEs VertEs, et tout particulièrement à s’interdire de communiquer en utilisant des formats fermés. Enfin, la motion encourage les éluEs vertEs à porter le débat sur l’utilisation des logiciels libres et des standards ouverts dans les instances et les organismes où ils/elles sont éluEs.

Au moment où de nombreux responsables politiques prétendent défendre les logiciels libres et l’interopérabilité, tout en votant une loi qui est précisément une arme de guerre contre les logiciels libres, Les Verts font le choix d’une démarche volontariste vers l’utilisation des standards ouverts et des logiciels libres.

ndr : Une avancée côté politique en espérant que d’autres partis s’engageront à leur tour.

La motion proposée

par le groupe cultue numérique par le "parlement" des verts [1] :

Les Verts affirment la nécessité de l’utilisation des logiciels libres et des standards ouverts notamment dans les services publics et les collectivités locales.

Les Verts affirment le droit pour l’utilisateur de choisir d’utiliser des logiciels libres et d’échanger par des standards ouverts. Les Verts affirment le droit de l’utilisateur de ne pas se voir imposer l’utilisation de logiciels propriétaires ou de formats fermés.

Le CNIR, réuni à Paris le 19 mars 2006, demande aux instances des Verts de favoriser l’appropriation des logiciels libres et l’utilisation des standards ouverts par les éluEs et les militantEs VertEs et d’abord de s’interdire de communiquer en utilisant des formats fermés.

Le CNIR demande aux éluEs vertEs de porter le débat sur l’utilisation des logiciels libres et des standards ouverts dans les instances et les organismes où ils/elles sont éluEs, et de relayer les initiatives de promotion et de formation aux logiciels libres et aux standards ouverts.

- les attendus, annexes et lien sur Brest-ouvert.net

Brèves Toutes les brèves

  • Veilles

    Les veilles publiques ouvertes à vos apports et réutilisations :
    Au fil de l’actualité compte (...)

  • Co-écritures

    Co-animation des magazines a-brest, Bretagne Créative Eco-sol-brest Brest-ouvert (...)

  • Activités

    Acteur de réseaux coopératifs Bretagne Creative, réseau de l’innovation sociale et des transitions (...)

  • à Brest

    L’action municipale ouvre un espace de possibles pour une implication progressive des personnes (...)

  • Activité passées

    Parmi les activités des dernières années Co-fondateur de Créatif, collectif des réseaux d’accès (...)