Débat public et Internet Ouvrir les chemins d’une culture et d’un apprentisage coopératifs

, par  Michel Briand , popularité : 5%

Voici quelques lignes pour présenter un projet de débat public en marche sur

Brest et un petit mot expliquer la démarche et ses espoirs

Où se mêlent usages coopératifs de l’internet, participation, débat public

Les outils d’internet au service d’une ouverture locale à Brest

En quelques semaines plusieurs sites participatifs ont été ouverts sur Brest :

- celui du groupe de travail citoyenneté et nouvelles technologies

citoyenneté et nouvelles technologies

- du syndicat mixte du réseau à haut débit Mégalis Bretagne

- de débat Brest-ouvert

En moins d’un mois plusieurs dizaines d’articles ont été déposés plus d’une centaine de lecteurs différents sur certains, témoignent qu’au niveau local la coopération répond à une attente de lecteurs et de rédacteurs.

Ces sites sont réalisé sous spip(Système de Publication pour Internet, logiciel libre). Et pour diffuser plus facilement l’appropriation de ces outils (fort simple, et bien documenté, merci aux développeurs-contributeurs) nous travaillons à un référentiel de formation (ouvert à celkle et ceux qui le souhaitent)

Cet outil prolonge le travail des listes de diffusion et accélèrent la diffusion de l’information.

Petit à petit se construit une ronde des sites de débat public initiée sur Brest avec une dizaine d’association et d’acteur-ice-s locaux.

Cette dynamique fera l’objet d’une rencontre régionale de l’I4C internet créatif

coopératif et citoyen et convivial à Brest les 7, 8 et 9 novembre 2002

à la suite des premières rencontres Remics d’I3C

au Haillan

Vers un débat public

Dans une période de reconstruction d’un projet il est nécessaire de

- donner la parole (ici l’écrit),

- d’écouter (de voir),

- débattre,

- favoriser l’implication et la coopération,

L’internet n’est qu’un moyen parmi d’autres, mais apprenons à l’utiliser

pour ce qu’il sait faire : mettre en lien.

Faisons vivre ces opportunités de nouveaux usages et apprenons à utiliser

ces outils y compris en les ouvrant à celles et ceux qui sont moins

familiarisés, dans les quartiers, les campagnes.

Voir à ce sujet l’action sur les papi à brest

le projet de centre coopératif des 80 lieux d’accès public du pays de Brest

(bientôt en ligne

le travail en lien avec l’association Créatif

Demandons à celles et ceux qui ont des postes de responsabilités de prendre

le temps de mettre leurs écrits à voir.

Que les puissants se mettent à l’abri des regards cela n’est pas nouveau.

A nous de forcer le débat, d’inventer pour internet d’autres usages que

celui de la consommation (payante de préférence) et la pensée unique et

concentrée.

Mais il n’est pas acceptable que, par ignorance des outils pour certain-e-s,

par crainte du débat public pour beaucoup, les " décideurs " qui se

réclament de la citoyenneté continuent à discuter seulement entre eux, à

élaborer les projets avec leurs techniciens sans informer ni associer la

population.

Dans le vote du premier tour je ressens aussi un ras le bol de cette

distance entre décideurs et décidé-e-s entre discours et propositions

concrètes de terrains.

Apprendre à coopérer

Comme l’explique Jean Michel Cornu, dans " de nouvelles approches pour la

coopération " sur le plan de l’échange des idées, des projets, des débats

publics nous sommes à l’aube d’une nouvelle culture de l’abondance.

Dans les associations, les conférences contre la mondialisation libérale

pour l’eau bien commun, il y a dix, cent fois plus de personnes que

d’adhérents politiques actifs. L’enjeu n’est pas de mobiliser les

adhérent-es mais de créer une dynamique où chacun-e trouve plaisir,

motivation.

L’enjeu est de construire ce projet partagé. Un projet pour construire

l’avenir et s’impliquer !

Aujourd’hui dans un monde complexe, incertain, apprendre à coopérer est une

priorité.

C’est une autre culture de la politique qu’il nous faut apprendre ensemble,

faite de plus d’écoute, de transparence, de débat public.

Ecoute, débat public et participation

S’il est un sujet sur lequel il faut avancer c’est sur l’action politique

locale même.

Elus de proximité, commission d’habitants, conseils de quartier,

concertation sur les grands projets, cité plurielle, espaces d’expression ..

Jamais il me semble la demande n’a été aussi forte, les réalisations si

nombreuses comme Porto Allegre ou des centaines d’innovations locales dans

les villes et villages de France.

Les chemins sont multiples, la mutualisation le travail en réseau multiplie

les possibles et enrichit chacun-e.

Quelques uns des réseaux auxquels nous participons Brest

Apprenons en marchant, demandons des assemblées territoriales un engagement

concret d’écoute, de débat public et de participation sur le mandat.

A Brest quelques propositions sont ouvertes au débat, avec la proposition de

définir un plan de mandat.

Même si cela est pour le moment loin d’être accepté au sein de la majorité

municipale, il faut engager ce débat.

Indiquer la direction, affirmer une volonté, ouvrir des chantiers,

expérimenter évaluer, n’est pas incompatible avec un apprentissage

collectif, qui se fait au rythme long des apprentissages humains.

C’est dans ce sens qu’il est important d’ouvrir de nouveaux espaces

d’expression, de faire connaître les apprentissages locaux, leur succès mais

aussi leur difficultés et de grandir ensemble.

Michel Briand, adjoint au maire de Brest

Michel.Briand@enst-bretagne.fr

Merci d’amender, de commenter ces quelques lignes.

Merci de visiter et de faire partager ces références si vous les jugez

utiles.

Les sites cités

- Groupe de travail Megalis usages

http://www.megalis.org/usages/

- débat public Brest Ouvert :

http://www.verts-brest.infini.fr/Brest-ouVert/

- La ronde des sites de débat public brestois :

http://www.infini.fr/~cnt/rubrique.php?id_rubrique=5

- SPIP présentation et téléchargement : http://www.uzine.net

- Les rencontres bretagne armorique : http://www.infini.fr/~cnt/

- Citoyenneté et nouvelles technologies à Brest :

http://www.mairie-brest.fr/cnt/

- Le site et le livre de Jean michel Cornu : www.cornu.eu.org

- 8 propositions pour le débat public, l’écoute et la participation :

http://www.verts-brest.infini.fr/Brest-ouVert/article.php?id_article=3

- Brest participe à quelques réseaux

http://www.mairie-brest.fr/cnt/brest.htm

- Rencontres Remics d’I3C au Haillan : http://www.i3c-asso.org/

- Association Créatif pour l’accès public :

http://www.mairie-brest.fr/cnt/creatif.htm

et merci à Barbara, Christian, Aude et Florence, à l’association infini

http://www.infini.fr/ à chacun-e du service " démocratie locale "et aux

acteur-ice-s Brestois-es pour leur implication dans ces réalisations.L’adresse originale de cet article est https://www.a-brest.net/article22.html

Brèves Toutes les brèves

  • Veilles

    Les veilles publiques ouvertes à vos apports et réutilisations :
    Au fil de l’actualité compte (...)

  • Co-écritures

    Co-animation des magazines a-brest, Bretagne Créative Eco-sol-brest Brest-ouvert (...)

  • Activités

    Acteur de réseaux coopératifs Bretagne Creative, réseau de l’innovation sociale et des transitions (...)

  • à Brest

    L’action municipale ouvre un espace de possibles pour une implication progressive des personnes (...)

  • Activité passées

    Parmi les activités des dernières années Co-fondateur de Créatif, collectif des réseaux d’accès (...)