Bretagne Créative, un arrêt du magazine ou des envies de continuer cet espace de publication ?

, par  Michel Briand , popularité : 19%

Sept ans après la création du magazine "Bretagne Créative" pour croiser les innovations sociales et les initiatives en transition en Bretagne, nous faisons le constat d’une difficulté à en faire un projet coopératif. Le magazine reprend pour l’essentiel des articles publiés sur quelques dizaines de site et nous nous interrogeons sur l’intérêt de poursuivre ce croisement des publications...

Bretagne Creative est né en 2014 d’une volonté de valoriser les innovations sociales nombreuses en Bretagne mais souvent peu relayées sur les sites des collectivités locales davantage centrées sur leurs projets et leur communication. Un champ thématique vite élargit aux questions de transition.

Cependant, les innovations sociales se présentent souvent comme un ensemble de micro-projets isolés et fragiles, qui restent éclatés et insuffisamment connus, soutenus, valorisés alors qu’ils sont un élément essentiel de la transformation sociale de notre territoire. Se pose alors la question de la pérennisation des actions et de leur généralisation, pour dépasser les projets de proximité et passer à l’échelle.

extrait de l’article pour en savoir plus

C’est aussi le constat, toujours d’actualité, d’un cloisonnement des mondes
du libre (logiciel libre, contenus ouverts, cartes ouvertes, fabrication numérique..) de la solidarité et du durable (climat, énergie, biodiversité, nature en ville, bio.. ). C’est le sens du sous titre de cet espace "libres, solidaires et durables").

On retrouve aujourd’hui ces innovations sociales dans des domaines tels que le numérique, la fabrication libre, les territoires en transitions, l’Économie Sociale et Solidaire, l’éducation populaire, la solidarité, les démarches participatives, au sein des services publics.. ce sont des milliers de personnes qui s’impliquent au quotidien pour inventer de nouveaux services, améliorer le fonctionnement, impliquer les usagers et les partager.

extrait de l’article pour en savoir plus

En relayant les publications d’une cinquantaine de magazines témoins de ces trois pôles, Bretagne Creative a contribué à ces croisements. La liste ci dessous de ces magazines est limitée par le choix ou non du partage, une publication ne pouvant être reprise qu’avec l’accord de son auteur ou une licence comme les Creative Commons qui élargit les droits d’usage et la réutilisation, choix de la majorité de ces magazines.

Avec à ce jour 3450 articles mis en ligne en sept ans (soit un peu plus d’un par jour !) Bretagne Créative a contribué à cette valorisation des innovations sociales et initiatives en transition.

Ce magazine a aussi rencontre un public avec une moyenne de 300 visiteurs par jour comme en rend compte le graphe ci dessous.

Un esprit de coopération ouverte encore peu répandu

Le partage des informations, la possibilité de réutiliser les contenus, le souci de donner à voir les initiatives du territoire qui sont la marque de fabrique de Bretagne Créative ne sont pas dans la culture des collectivités locales et ce projet n’a jusqu’ici été soutenu que par la délégation au numérique de la ville de Brest.

Du côté de nombres d’acteurs associatifs soutenus par les institutions, ce projet n’a guère eu d’écho. Chacun est concentré sur son action propre surtout dans un contexte de réduction des soutiens des collectivités. Même si cette liste de 50 sites acceptant la réutilisation de leurs contenus est déjà un premier pas de ce souci de partage et témoigne d’une dynamique particulière de publications en partage en Bretagne

Une mise en réseau qui en reste à la publication

Les outils de syndication permettent une agrégation des contenus dans une publication riche et variée. Cela demande aussi du temps temps pour compléter les articles des sites qui ne proposent que les premières lignes de leur article (4 à 5h par semaine).

Mais surtout nous n’avons pas intéressé (ou su intéresser) des personnes à s’impliquer dans l’animation de cet espace transverse sur les innovations sociales et les initiatives en transition en Bretagne.

Face au coût de maintenance du site (500 € annuel) [1], aux quelques centaines d’heures annuelles d’animation, nous nous posons la question d’un arrêt de ce magazine. Il serait alors fermé en écriture mais conservé en l’état pour garder une mémoire des écrits rassemblés.

Le déplacement vers le groupe fb

En parallèle, le groupe facebook "Bretagne Créative" s’est élargit comptant aujourd’hui 1743 inscrit.e.s. avec des contributions de quelques dizaines de personnes. Bien sur, il n’est pas satisfaisant pour un projet se réclamant du libre d’utiliser ce "Gafam" mais c’est aujourd’hui un moyen utile de diffusion de l’information sans alternative libre touchant un large public.

Ce groupe pourrait continuer à être un espace de croisement des initiatives, un croisement plus large que les initiatives mises en partage sur la magazine puisque en citation courte il est possible de mentionner des articles sous copyright comme celles de la presse régionale ou des collectivités.

Un prolongement avec Riposte Créative Bretagne ?

Durant la crise du Covid nous avons expérimenté avec la direction innovation du CNFPT (Centre National de Formation des Personnels Territoriaux) les Riposte Créative basés sur un wiki, outil très souple à organiser et basé sur des formulaires. Ici Riposte Créative Bretagne initié avec Benoit Vallauri a permis de renseigner et cartographier 500 initiatives durant la crise du Covid.

L’usage de formulaires prend peu de temps et facilite une écriture propre qui est restée rare sur Bretagne Créative. Cet espace collaboratif peux être un moyen de donner à voir les innovations sociales et les initiatives en transition.

C’est aussi le sens de la création de l’espace wiki Bretagne Educative initié ces jours ci par le réseau profàbrest pour élargir le magazine Bretagne Educative, créé en 2019 et inspiré directement dans la forme et le fond de Bretagne Créative.

d’autres idées, propositions ?

A ce stade de réflexion nous sommes ouverts à d’autres idées, propositions, quant au devenir de cet espace de publication Bretagne Créative.

Et merci aussi de vos remarques commentaires sur ce petit bilan en cours...

Michel Briand pour le comité éditorial de Bretagne Créative

[1merci à Bruno Bergot, développeur du site pour son accompagnement durant toutes ces années et sa compréhension sur les sources de financement réduites du projet

Brèves Toutes les brèves

  • Veilles

    Les veilles publiques ouvertes à vos apports et réutilisations :
    Au fil de l’actualité compte (...)

  • Co-écritures

    Co-animation des magazines a-brest, Bretagne Créative Betagne Educative Innovation-pédagogique (...)

  • Activités

    Acteur de réseaux coopératifs Bretagne-Educative, réseau des initiatives pédagogiques en Bretagne. (...)

  • à Brest

    L’action municipale ouvre un espace de possibles pour une implication progressive des personnes (...)

  • Activité passées

    Parmi les activités des dernières années Co-fondateur de Créatif, collectif des réseaux d’accès (...)